Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On parle de CIVILISATION ; le nouvel album d'ORELSAN (19.11.21)

 

L'age D'or de Cali


Salut à tous.
Aujourd'hui je reviens sur un album sorti en MARS 2015.
3 ans déjà pour cet album.

Cali est un chanteur que je suis depuis 2003, date de son premier album.
Je ne reviendrais pas sur son parcours, ni sur mon chemin dans son parcours, je l'ai fait dans un autre article.

En résumé : j'aime tout chez Cali, ça sonne toujours comme un bonbon dont on aime le gout, même quand ça pique un peu parfois. Voilà j'aime tout mais parfois il m'agace. BREF.

Ici avec son album L'AGE D'OR, j'ai le souvenir d'un renouveau. D'un quelque chose de nouveau et pourtant si familier. Bref cet album est pour moi, une pépite. Un truc que tu savoures comme ça, de temps en temps pour le plaisir.

Des la première chanson (Tout ce qui ne reviendra plus), la mélancolie nous gagne avec cette chanson qui se termine par la perte de sa maman. Ce premier morceau donne le ton musical de l'album, dès les premières notes je suis dedans, pris au coeur. Morceau très beau et qui sonne de manière très sincère.

L'album se déroule ensuite d'une manière délicate et soyeuse,
On retrouve l'energie de Cali dans "la vie quoi" ,
Son espieglerie dans "La vie est une menteuse"
Son coté bon copain, avec "Camarade" ..

On trouve en 6eme place, une sublime chanson en piano voix, un hommage à une ville de Belgique. Ostende. Quand il chante cette chanson, on y est, l'émotion est là. Je retrouve ce Cali dès début, celui qui te chope d'emblée par deux trois mots et une note de piano. Cette chanson perce le noir, perce le silence, pour venir déposer sa fragilité le temps de 3 minutes. Cette chanson est d'une beauté.

J'aime la bulle d'air "Coco" en duo avec sa fille (la plus grande). Cette chanson est une bouffée d'air frais. La rythmique mélodique est prenante.

J'ai ensuite une grosse tendresse particulière pour la chanson "Poppée" (qui est le nom de sa deuxieme petite fille). Cali dépeint ici, en quelques mots à peine, le fait de découvrir un nouveau né, de voir ce petit bout de vie à travers les yeux d'un nouveau Papa. J'aime cette chanson douce, calme, rafraichissante, émouvante.

L'album se termine par une reprise : L'age d'or. Chanson de LEO FERRE.
Cette reprise est magnifique et me colle des frissons à chaque écoute.
Elle donne envie d'y croire, de vivre, avec cet espoir grandissant.
En attendant cet age d'or, je vous invite à écouter cet album qui pour moi est un de ses meilleurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
P
Un très bon album, comme tu l’as bien résumé. Je pense l’avoir réécouté deux fois cette année et il me plait toujours beaucoup. Pour reprendre tes mots, c’est une pépite !
Répondre

Hébergé par Overblog