Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On parle de CIVILISATION ; le nouvel album d'ORELSAN (19.11.21)

Théorie sur la série Web AREL 3


On a 3 épisodes de AREL3, c'est le moment de faire le récap de ce qu'on sait,
le moment où l'on pose tout sur la table.


Le 3ème épisode est poétique.
La fin est excellente - le dernier dialogue dans la lumière rouge, la complicité des deux comédiens, la musique qui gronde, et PAF arrêt / musique au piano , générique.
Ces 30 secondes de fin sont d'une beauté :)


Cet épisode 3 se situe avant et un bout se passe pendant l'épisode 1.
Qui lui même (l'épisode 1) se situe avant le 2

On a 3.1.2

On sait que Franck est arrivé avant Claire.
Franck est perdu, Claire aussi.
Franck est resté longtemps seul.
Franck se pose la question de savoir si c'est pas lui qui a attiré Claire, par sa volonté à pas vouloir finir seul (et mourir de solitude). Stay Together , Die Alone - comme dirait Jack

Et bizarrement à la fin du 3eme episode, quand CLAIRE, balance "si il faut casser des murs, je casserai des murs" * PAF à la coupure on ramene une autre personne ! Peut être que quelqu'un ou quelque chose ne veut pas qu'elle casse des murs.

Un peu dans la même veine que pour franck quand il a attiré "claire".

Alex (épisode 1) sait une bonne partie du truc. Alex sait qu'il a peu de temps, et qu'après la lumière rouge, Daphné, va disparaitre.
Alex est le premier a être arrivé, c'est quasi sur, surtout si on se fie au générique (y'a pas d'autres noms avant lui) - si vous regardez le générique de fin, on dirait qu'ils apparaissent selon leur ordre d'arrivé dans la pièce. Plus t'es bas, plus t'es un ancien. Alex est tout en bas.

Alex fait un triange étrange avec ses mains en début d'épisode 1.

DAPHNE passe de la pièce avec ALEX, à la pièce avec FRANCK / CLAIRE.
En l'espace d'une demi seconde, car CLAIRE commence sa phrase fin épisode 3 pour la débuter au commencement de l'épisode 1. et Alex n'est plus là.

Ensuite on a GAETAN qui arrive.
Puis BRUNO.

On sent bien qu'il y a une histoire d'imbrication quantique ou quelque chose du genre.
Je met pas vraiment le doigt sur la direction dans laquelle la série va plonger.

Les lumières rouges puis le noir, ça fait penser aux Lampe Inactinique (qu'on utilise pour le développement des photos dans les chambres noires). Les personnes ne sont peut être juste quelque chose de tout petit dans un infiniment plus grand.

Et cette tapisserie...

Mystère. A suivre :)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Hébergé par Overblog