Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On parle de CIVILISATION ; le nouvel album d'ORELSAN (19.11.21)

Tunnel - Accouchement ?



Salut à tous.
Par moment je me pose des questions (souvent même) un peu farfelues. De bon matin, et c'est le cas ce matin. Parfois je me demande si il serait préférable de connaitre le jour de sa mort ? Évidemment que non. Connaitre le jour de sa mort, nous empêcherait de vivre réellement. Ce qui fait l'atrocité et donc la beauté ultime (l'un ne va pas sans l'autre) c'est de savoir que tout peut basculer du jour au lendemain. C'est violent quand on y pense.

Je me dis que depuis 32 ans que j'existe, je suis déjà passé 32 fois à l'anniversaire de ma mort prochaine. Oui on fête chaque année notre anniversaire de naissance car on le connait lui, mais on passe également devant son anniversaire de "mort", et on ne le sais pas. Et je me demande si par hasard - si ça se trouve - à chaque fois qu'on est dans notre "jour" de mort, peut être qu'on est à chaque fois patraque ? Vous notez vous si vous êtes pas top tel ou tel jour ? Et si vous vous rendiez compte qu'à chaque "6 septembre" (date au pif hein) vous n’êtes pas très en forme. Comme si l'inconscient savait que c'est THE JOUR.

Parfois j'ai l'imagination qui déborde un peu trop. Et le fait de parler de ça, ça fait une soupape, ça décompresse l'idée de mourir qui peut paraitre stressante. J'aime parler de ces choses, car ça permet de relativiser et d'enlever un poids. J'ai parfois l'impression qu'en parler, ça permet de faire reculer le truc. J'ai pas envie que ça soit tabou. Donc OUI on va tous mourir un jour et OUI on passe chaque année devant notre "mort-anniversaire" sans le savoir consciemment.

Quand à comprendre pourquoi certains meurent jeunes, d'autres vieux. Certains subitement fauché en pleine vitalité et d'autres avec Cancer sur Cancer dans un état de douleur.  On ne saura jamais, la vie est une grande roulette. Est ce qu'on meurt quand on a enfin accompli notre mission de vie - y a t'il une mission de vie ? Ou est ce qu'on meurt comme ça bêtement. Est ce qu'on est attendu derrière ? Ou le trou NOIR - à foutre le vertige.

Sommes nous justes des avatars qui avons pris un peu trop conscience de notre existence ? Imaginez, c'est comme si votre personnage de jeux video, qui prend conscience d'un environnement autour de lui, et d'une interaction avec l'univers. Alors qu'en fait c'est vous qui appuyez sur CROIX pour qu'il saute.

Avons nous choisi cette vie avant de venir ?
Si oui pourquoi toutes ces merdes se posent sur notre chemin, ces douleurs, ces peines ? Peut etre parce qu'on avait envie de découvrir toutes ces émotions. Si jamais on avait choisi notre VIE avant, on a peut être fait comme au cinéma. Vous quand vous choisissez un film : vous prenez le film mou du genou, culcul la praline où il ne se passe rien - ou vous préférez le truc dramatique, bien triste - ou le truc qui fait flipper sa mère. Je pense que vous prenez ce qui va vous provoquer le plus d'émotions.

Alors c'est peut être ça,
Peut être qu'on a choisi notre vie avant de venir
Et même notre mort
Et peut être qu'on a voulu tester nos émotions sur des expériences particulières.
Et peut être qu'on s'en souviendra, au moment où tout va s’éteindre.
Si oui, alors j’espère ne pas retrouver la mémoire avant longtemps, car j'aime cet état de vie folle, vie inconsciente, cette vie qui ressemble à une roulette : rouge, noir, pair, impair. Cette vie où chaque jour est fou, chaque jour est un danger permanent et aussi un plaisir permanent.

Allez soyez vivants. Et à fond.
Bonne vie :)



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Hébergé par Overblog