Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On parle de CIVILISATION ; le nouvel album d'ORELSAN (19.11.21)

La CHAMADE - nouveau Single de Vincent DELERM.

Un nouveau titre de Delerm c'est un peu comme une mega fête improvisée. 
T'as pas le temps de faire des plans sur la comête. 
T'as pas le temps de faire monter la pression d'une possible deception.

Mon coeur vient de bondir 4 fois sur place par tant d'émotions inattendues. 
Pourtant dans les premières secondes du morceau, et dans les premières phrases - j'ai eu cette pensée quasi instantanée : "Tiens là Delerm fait vraiment trop du Delerm" - sous entendu : j'aime son style et j'attends son style, mais là c'est trop "Copier / Coller". Puis les secondes s'enchainent et là c'est tout autre chose que j'entends : à mes oreilles c'est comme nouveau, tout en étant lui même. Comme à chaque nouvel album , je suis entre l'évidence et la surprise.
Puis la chanson s'égraine, on arrive au refrain, et la musique fini de m'emporter, presque j'ai envie de pleurer sans vraiment savoir pourquoi. Ce son, cette musique, cette chanson qui se termine de manière hypnotique. Ca me fout des putains de frissons.
Je suis - et je le dis à chaque nouveau morceau qui sort de lui - definitivement dingue de ce garçon. Ce garçon qui sort des mots et des sons que j'aimerais tant sortir. Et des images aussi.

Comment vous décrire ce morceau qui ne parle pas des voitures Renault des années 90. Ou pas.
La chamade, voiture de mon enfance.

Comment vous décrire ce morceau terriblement poétique sous cette chaleur étoufante du mois de juillet. Cette chaleur étoufante que je vais garder eternellement accroché à ce titre comme un souvenir de la première fois. Vous savez ces souvenirs qui s'accrochent à des chansons qu'on écoutent plusieurs fois. Ce souvenir de la première fois restera toujours accroché, à l'infini.
Sous cette moiteur du mois de Juillet qui commence, je vais me relancer cette exquise chamade. Encore et encore.

Merci.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Hébergé par Overblog